Le point de départ est un conflit interne déjà conscient,

ou incarné dans une problématique

Soit mentale :
Des pensées qui tournent en boucle et reviennent.

Soit émotionnelle :
Angoisse, tristesse, colère, peur, etc.

 Soit physiologique :
Un poids sur l'estomac, une boule dans la gorge, les jambes en coton, etc.

 

 

Dans tous les cas on part à la rencontre de la problématique pour la résoudre.

On va se représenter mentalement la ou les parties de soi en cause.

 Les distinguer chacune et se mettre à leur écoute.

 

On découvre ainsi son propre fonctionnement automatique.

Et toute unité de fonctionnement à un but précis pour nous.

 

Ce but peut être de résoudre un problème qui n'existe plus.

Il faut alors mettre à jour cette fonction et la relier au présent.

 

La partie peut utiliser une méthode inefficace ou problématique.

Il faut alors trouver un nouveau mode d'action mieux adapté.

 

Enfin il peut y avoir une contradiction en plusieurs parties.

Il faut alors les explorer chacune et créer une écoute interne.

En identifiant les besoins les plus profonds auxquels elles répondent,

on arrive à les faire se comprendre et se respecter,

et même souvent à les faire s'entraider.

On passe ainsi du conflit à la synergie.

 

La complexité vient du fait qu'il faut parfois démêler plusieurs parties,

et retrouver un fonctionnement efficace à la fin de chaque séance.

C'est pourquoi la durée d'une séance de cohérence par le JEU est variable.

Je réserve toujours 3 heures, mais ça peut être plus rapide ou plus long.

L'objectif est de résoudre un conflit interne et de retrouver l'harmonie.

Il est possible que votre solution ne soit pas celle escomptée au départ.

Car c'est la cohérence globale que l'on vise toujours en premier lieu.

Mais quelle que soit la solution trouvée ça sera la votre, pas la mienne.

 

Les composantes